top of page

 

Comment le qigong agit sur le cancer ;

 

http://iquebec.ifrance.com/qigongetcancer/index.htm

 

Toutes sortes de cas concernant le traitement du cancer avec différents styles de qigong sont fréquemment rapportés dans les revues de qigong. La conclusion peut être que quel que soit le style de qigong utilisé, il est possible de traiter le cancer.

Traduction libre d'extraits du livre Chi Gong: The Ancient Chinese Way to Health, Paul Dong and Aristide H. Esser, 1990, Marlowe and Company. pp. 90-96.

 

La simple vérité est que chaque style de qigong adhère à trois principes:
(a) réaliser un état de tranquillité,
(b) relaxation et relâchement de la tension,
(c) engagement et développement de la volonté.

Chacun de ces principes est important dans le combat contre le cancer.

En outre, nous pensons que la raison pour laquelle le qigong de Guo Lin était particulièrement efficace était qu'elle faisait s'entraîner ses patients en groupes. La pratique de groupe est la meilleure façon d'éveiller l'intérêt et d'apporter la bonne humeur. L'intérêt aide à se concentrer sur l'exécution des exercices de qigong et la bonne humeur produit un effet bénéfique sur l'organisme. Comme première étape dans le traitement du cancer, Quo Lin a fait rassembler les patients en groupe et prêter serment de résister au cancer; ceci afin d'augmenter leur esprit de combat. La volonté fut appliquée comme technique de guérison.

 

Dans un grand groupe de patients (les groupes de thérapie du cancer de Guo Lin étaient habituellement composés de soixante-dix personnes), il était susceptible d'y en avoir un ou deux avec une disposition plus sensible, réalisant les effets bénéfiques du qigong plus tôt que les autres. Dès qu'un ou deux patients avaient montré de bons résultats, le reste des patients était encouragé à avoir une plus grande confiance et, comme nous savons, une attitude positive joue un rôle dans la guérison de la maladie. En outre, si les gens pratiquent seuls des exercices de qigong et puis ne réalisent pas de résultats, ils sont plus sujets à se décourager.

 

… le sentiment de désespoir semble supprimer la capacité du système immunitaire à résister au développement de la tumeur.

4 D' autre part, stimuler des images positives semble renforcer la compétence immunologique.

5 Lawrence Leshan a signalé les facteurs psychologiques comme cause du cancer depuis les années '50.

6 Des méthodes spécifiques pour combattre avec succès le cancer par des techniques de visualisation furent introduites aux États-Unis par Carl Simonton, M.D., au début des années '70.

7 Il y a ainsi des raisons de penser qu'une attitude positive améliore et que des pensées négatives diminuent la capacité du mécanisme immunitaire à défendre le corps.

 

L'effet du qigong est beaucoup basé, mais pas totalement, sur l'entrée dans un état de méditation. Dans la méditation, il n'y a aucune distraction, pensées déprimantes ou inquiétudes. Les fonctions du corps peuvent retourner à la normale par la relaxation qui est la clé pour équilibrer la circulation du chi et du sang. Dans la théorie médicale traditionnelle chinoise, stimuler la circulation du chi et du sang est la principale méthode curative. De plus, un sentiment de joie est atteint dans la méditation et c'est une source majeure de confiance accrue et d'esprit de combat.

 

Plusieurs effets décrits ci-dessus sont d'importants mécanismes pour traiter n'importe quelle maladie. Comme le terme psychoneuroimmunologie l'indique, ces mécanismes incluent à la fois des éléments psychologiques et physiologiques. Comme nous savons, les aspects psychologiques et physiologiques fonctionnent par des voies interdépendantes. Du point de vue physiologique, l'Institut pour l'emploi combiné de la médecine chinoise et occidentale de l'Institut de la science médicale de Shanghai a entrepris une étude sur les effets du qigong et du taijiquan sur les systèmes endocriniens des personnes âgées (l'hypophyse, la thyroïde et les glandes sexuelles). Ils ont invité quarante sept personnes de soixante six ans à exécuter des exercices de qigong régulièrement. Après avoir fait cela pendant plusieurs semaines, les capacités de leur hypophyse, de leur thyroïde et de leurs glandes sexuelles ont montré une augmentation. Ce renforcement et cette stabilisation du système endocrinien peut avoir un effet de régulation bénéfique sur la vigueur du métabolisme du corps entier.

 

Ceci ne doit pas suggérer que nous comprenons l'ampleur des effets du qigong sur le cancer. Nous savons que pratiquer les exercices de qigong influence plusieurs mécanismes corporels. Par exemple, cela améliore non seulement les capacités du système endocrinien, cela a également un effet de régulation sur l'adénosyne monophosphate cyclique (AMPc) et sur la guanosine monophosphate cyclique (GMPc). Ces deux substances jouent un rôle bioénergétique essentiel dans la phosphorylation; une clé de la respiration et ainsi à l'apport en oxygène pour toutes les cellules de corps. Comme nous reverrons plus loin, l'oxygène empêche la croissance cancéreuse. De plus, l'AMP cyclique est un signal intracellulaire familier transformant des stimuli extérieurs à la cellule en une réponse de celle-ci et, de ce fait, pourrait jouer un rôle important dans notre système immunitaire.

 

Dans une récente étude, Wang Chong-xing et ses collaborateurs à l'Institut d'Hypertension de Shanghaï ont rapporté à une conférence mondiale sur le qigong une amélioration de la proportion AMPc/GMPc en dedans d'un an de pratique du chi gong.8 Il est dit que la concentration et la stabilité physiologique (exprimée dans une proportion stable) de ces deux messagers enzymatiques jouent des rôles majeurs dans la régulation normale et le maintien de la santé. On suppose que les cellules cancéreuses croissent quand le contenu du sang en AMPc est bas. Ding Shen et d'autres investigateurs, présentant à la même conférence mondiale, ont constaté que la pratique du qigong, entre autres effets bénéfiques, augmente la teneur d' AMPc du sang, ce qui peut expliquer une partie de l'effet du qigong sur le cancer.

 

Un autre facteur important dans la croissance du cancer est la suffisance du contenu du corps en oxygène. L' Unité de Recherche sur le Qigong et le Cancer de Beijing a mené plusieurs expériences sur cet aspect. Quand le corps est déficient en oxygène, les cellules cancéreuses croissent et, quand le corps est riche en oxygène, elles meurent. L'augmentation de l'absorption de l'oxygène est une explication au sentiment de sérénité produit par le qigong en entrant dans un état de méditation profonde. Dans la Chine antique, les prêtres taoïstes ont choisi de méditer sous un pin parce qu'ils avaient découvert que le pin dégage la plus grande quantité d' oxygène.

 

Les points précédents sont des explications possibles de la science moderne à plusieurs mécanismes par lesquels le qigong traite le cancer. Du point de vue de la médecine traditionnelle chinoise, le qigong a les fonctions d' activer les forces vitales du corps (qi), de renforcer la circulation sanguine, d'équilibrer le yin et le yang, de stimuler la conductivité des méridiens et d'améliorer l'état psychologique.

 

La théorie médicale chinoise souligne que le chi est la force qui mène la vie. La santé du corps est déterminée par la force ou la faiblesse de son chi. Dès que le chi est affaibli, le "sang est obstrué", le yin et le yang perdent leur équilibre et la maladie résultera. Une recherche par la Clinique de Qigong Bei Dai He indique qu' après avoir fait un exercice de qigong pendant une certaine période (nous jugeons approximativement pendant quarante minutes), le volume sanguin régional interne du corps augmente de 30 pour cent et la température du corps monte de deux à trois degrés Celsius. Pour les Chinois, ces faits démontrent la façon dont le qigong agit pour libérer les méridiens - dégager le sang - et modérer le chi et le sang. En d'autres termes, tant que le chi et le sang coulent librement le corps maintiendra un équilibre physiologique (l'équilibre du yin et du yang) et les maladies disparaîtront d'elles-mêmes.

 

Ces dernières années, les scientifiques et les spécialistes médicaux ont tourné leur attention vers le système immunitaire dans le but de combattre la maladie. La Chine a abordé ce point il y a plus de deux mille ans. Comme le Classique de l'Empereur le dit dans "Questions et Réponses" : "Soyez imperturbable et le vrai chi viendra à vous; concentrez l'esprit intérieur et le bien-être suit". Ceci signifie que si l'énergie du corps est à son plein niveau, il ne deviendra pas malade. Les exercices de qigong mettent en évidence et mobilisent la force latente du corps, élèvent son niveau d'énergie et activent les cellules du système immunitaire, causant un sentiment de bien-être.

Beaucoup d'études ont démontré que les gens souffrant de dommages émotifs, de tension, d'un bas niveau d'énergie, de dépression et d' irritabilité ont un taux nettement plus élevé d'apparition de cancer. Par la pratique du qigong, particulièrement en atteignant le niveau d' un état méditatif profond, toute une série de conditions psychologiques et spirituelles salutaires émergent, incluant le bien-être émotif, le bonheur spirituel, la stabilité de l' humeur et la relaxation corporelle complète. Ceci inspire directement la confiance du patient à défaire le cancer autant que fait du bien à l'équilibre dynamique du corps et, par conséquent, contribue positivement à sa guérison et à son confort.

 

D' autres éléments du chapitre de provenance de ces extraits peuvent être retrouvés en anglais sur la page suivante:

http://www.healthyfoundations.com/guolin_article.html

 

 

Le cancer, une menace pour l'homme. Pendant de longues années, pour vaincre ce mal. des chercheurs chinois ont consacré beaucoup d’efforts à la recherche, à des essais en laboratoire et à la pratique clinique. Ils ont trouvé dans tout ce qui est la médecine traditionnelle chinoise des méthodes pour le guérir ou pour soulager Ia douleur causée par celui-ci. Le qigong en est une. Le présent livre Le qigong. une thérapie du cancer de Huang Xiaokuan est le bilan des experiences réalisées au cours de sa longue carrière médicale, en tant que médecin-chef du service du qigong thérapeutique à l’Hôpital général de 1’Armée populaire de Libération. Ce livre décrit de façon systérnatique et condensée les symptômes du cancer, ses effets physiques, les principes de traitement par le qigong et les méthodes de qigong que le cancéreux doit maîtriser. La partie de l'ouvrage qui présente les exercices de chaque méthode est illustrée; ceci permet au lecteur de les apprendre facilement. Un patient atteint du cancer. qui les pratique, obtiendra sûrement quelque effet dans Ic traitement et dans le soulagernent de Ia douleur. Les non-cancéreux peuvent également pratiquer le qigong pour fortifier leur santé.

Le Qi Gong pour soulager les maladesducancer 

(l'émission France Inter  du mercredi 21 août 2013)

 

Aujourd'hui, quand la médecine occidentale rencontre les méthodes chinoises pour améliorer le bien-être des malades du cancer. Depuis deux ans, dans une dizaine de départements, la Ligue contre le cancer et la fédération française des enseignants de Qi Gong, travaillent ensemble pour atténuer les souffrances des malades. L'accompagnement intervient pendant ou après les traitements, il donne des résultats réels. A Montbéliard, dans le Doubs, Faustine Mauerhan a assisté à une séance de travail.

 

bottom of page